lundi 13 septembre 2010

Diaphanes - Mariam Zaldastanishvili











Diplômée de l’Académie des Beaux-Arts de Tbilissi et de Bruxelles, Mariam Zaldastanishvili est lauréate du prix « Jeunes artistes » (2006) du Parlement de la Communauté française, du prix Gustave Camus (2008) de l’Académie Royale de Belgique ainsi que du Grand Prix de la Ville de Bruxelles (Brusart 2008). Un palmarès prestigieux pour une artiste âgée d’à peine 28 ans…

Si Mariam Zaldastanishvili a participé à de nombreuses expositions en Belgique et a également exposé en Géorgie et au Luxembourg, « Diaphanes » est sa première exposition personnelle en Belgique.

Son œuvre explore les relations, les frontières entre la peinture, le dessin, l’expression graphique.
Dans le cadre de Diaphanes, Mariam Zaldastanishvili marie quelques éléments-objets (une robe, un raisin et une méduse) avec le contexte du lieu d’exposition : une Vitrine transparente.
Le trait commun de ces éléments-objets réside dans leur transparence potentielle laissant paraître un fond intime sous une enveloppe diaphane. La robe dévoile une silhouette plus ou moins séduisante, le raisin exhibe ses artères dans un jus doux-verdâtre et la méduse, cet animal-objet, s’use désespérément dans sa transparence, devient amorphe sur terre.
Les objets sont tracés sur un support transparent rappelant encore une fois le caractère singulier de la Vitrine.

« Diaphanes

c’est une volonté d’accorder une autre dimension aux objets ordinaires de notre quotidien, de les interpréter à travers le dessin, de raconter leurs histoires, de les redécouvrir par l’ambigüité de leurs apparences sur un support pictural. Tracé sur une feuille du papier, un parapluie se métamorphose en champignon, un pépin se montre comme un pétale de fleur. Un lien souvent amusant se crée entre ces objets qui, à première vue, n’ont pas grand chose en commun  … »
Mariam Zaldastanishvili



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire